Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 26 octobre 2016 06:00

Des Stars et des films typiquement méditerranéens au cœur du Cinemed de Montpellier : Quand talent s’allie avec notoriété

Écrit par  Mohamed Adel Hadji et Jacky Naidja
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ouvert seulement depuis quelques jours, le Festival du film méditerranéen de Montpellier «Cinemed» entame déjà sa course vers un grand palmarès le 29 octobre pour l’Antigone d’or 2016. Attendus comme des stars, Isabelle Adjani

, Tahar Djaidani et son jeune prodige Sadek, en l’absence de Gérard Depardieu, majestueux dans le film, ont présenté leurs films devant un public chaleureux et reconnaissant dont on parlera encore longtemps. Rachid Djaidani et son film Tour de France a déjà acquis le «label Cinemed» tant son histoire a ravi le public bien ancré au cœur de l’actualité politique en France, traitant de l’amitié, de la cohabitation et de l’intégration. Dans un autre registre d’actualité également, celui de Carole Mathieu, joué admirablement par Isabelle Adjani, bouillonnante dans son rôle de médecin du travail avec, en face d’elle, des salariés en souffrance dans l’univers des plateaux téléphoniques, dépourvus de moyens de défense, livrés au burn-out et au « travail empêché », empreint de harcèlement moral dans une entreprise où la cadence du travail doit assurer un rendement maximum. Un film poignant  de Louis-Julien Petit où Isabelle Adjani campe un rôle dur qui lui sied bien et dont elle assume aussi la paternité en tant que co-productrice, avec Lisa  Benguigui, qui n’est autre que la fille de Yamina Benguigui, ancienne ministre chargée de la Francophonie, cinéaste de talent bien connue.  Il fallait aussi compter sur le dynamisme du jeune réalisateur aixois Louis-Julien Petit, pour emballer le public avec cette belle et nouvelle réalisation.
Si le cinéma algérien avec sa nouvelle vague et une production de qualité amène un renouveau, avec l’Etoile d’Alger de Rachid Benhadj en compétition dans les longs métrages,  celui de la Tunisie, à l’honneur lui aussi au Cinemed, s’offre à cette occasion une programmation riche de jeunes auteurs avec des films quasiment inédits traitant de l’actualité sociale, culturelle, humanitaire et politique. Ajoutant à l’ambiance du festival une note fabuleuse de diversité culturelle dépassant avec courage et obstination les problématiques financières dont ils veulent eux aussi être les nouveaux artisans de cette longue passerelle culturelle en Méditerranée où les drames sombres et tragiques traversent son histoire actuelle.  Le Festival de Montpellier a également connu d’autres coups de cœur, telle la pièce de Sergi Lopez, acteur catalan qui a animé des masters class à Montpellier pour les étudiants et lycéens de la région. 30/40 Livigsone (pièce de Lopez) est la chronique azimutée d’un voyage à la découverte de soi où Lopez, bonimenteur obsédé par les animaux exotiques, campe un explorateur rêvant de mettre la main sur une créature légendaire.

Laissez un commentaire